Après l’entretien avec le Ministre du Numérique, le Réseau des Acteurs du Numérique a eu un entretien virtuel, ce mercredi 21 avril 2021, avec le Ministre DU PTNTIC reconduit récemment à ce portefeuille avec la sortie du nouveau gouvernement Sama LUKONDE.
Avec pour objectif principal de présenter à Mr le Ministre les attentes de la communauté face aux grands enjeux et défis de la transformation numérique du Pays. Les échanges ont tourné autour de neuf grands axes, à savoir :

  1. Les attributions du ministère des PTNTIC en vue d’asseoir une démarcation nette avec celui du Numérique. Les acteurs ont proposé à son Excellence d’orienter ses grandes actions autour des questions relatives aux TIC, infrastructures, tuyaux et câbles de transmission des données de la République. Pour ce faire, il a été recommandé la mise en place d’un comité interministériel, constitué des experts de ces deux ministères, chargé du suivi et évaluation technique des actions menées par ces derniers. Ce comité se réunirait deux fois l’an sous la supervision de leurs Excellences. Et pour son efficacité, les autres attributions de démarcation seront insérées dans le code des activités numériques en RDC.
  2. La politique et stratégie sectorielle des PTNTIC : elle permettrait de régler le chevauchement d’attributions entre les deux Ministères pour une bonne symbiose dans le secteur NTIC.
  3. Règlementation du secteur des PTNTIC : la question relative à la publication de la loi des Télécommunications, promulguée par le Chef de l’Etat le 20 novembre 2020, a été abordée et Mr Kibassa a rassuré aux différents représentants du Réseau de son implication personnelle. Elle fera partie de propriétés du Ministère, a-t-il renchéri. Les acteurs ont aussi formulé comme recommandation à Son Excellence la mise en place d’une politique fiscale dans le secteur, devant attirer les investissements et rendre les services numériques plus abordables.
  4. Les infrastructures : à cette question plusieurs recommandations ont été formulées étant donné que ce sont les infrastructures qui constituent l’épine dorsale de ce ministère. Nous pouvons citons entre autres : La politique de déploiement des infrastructures haut débit (Backbone, Métro, Satellitaires, etc), la politique de l’Etat pour favoriser de développement dans les infrastructures en Milieux Urbains et ruraux, la mise en place d’un CNTD (Centre National de Traitement des Données) qui va constituer la “Banque des données" de la RDC, etc. Mr le Ministre n’a cessé de rappeler que les reformes dans ce secteur doivent impérativement se faire sans oublier que cela prendra aussi du temps.
  5. Services spécialisés à impacts immédiats à implémenter : Son Excellence Mr Kibassa a apprécié fortement les recommandations des Acteurs et leur a rassuré que la vision est la même. Un plan d’action du ministère va être élaboré en vue de la Restructuration et redynamisation des entreprises étatiques du secteur et les faire fonctionner selon les normes et standards internationaux. La question de la SCPT a été aussi soulevée. Les Acteurs ont proposé l’intégration d’une banque postale au sein de cette entreprise en vue de la rendre plus compétitive et devenir un acteur majeur dans ce secteur. Il est grand temps de se munir d’une ePoste.
  6. Les licences : besoin d’une clarification sur le régime des licences mais aussi de la ré visitation à la baisse de leurs couts ;
  7. Quelques questions d’actualité ont été abordées : e-DRC, RAM, Fon de Service Universel ;
  8. Promotion des talents locaux en réservant dans la stratégie sectorielle une place importante à la promotion et à la formation de l’écosystème tout en s’appuyant sur la sensibilisation.
  9. Attentes des acteurs : plusieurs recommandations ont été formulées à ce sujet notamment : Favoriser le développement des incubateurs nationaux, la question de la loi sur les Startup Act (pour ce qui est du ressort de PTNIC et Numérique), la Suppression des taxes qui ne favorisent pas le développement du secteur d'où le manque d'investissement, le développement de la facture numérique et ses conséquences socio-économiques, etc.
    Après un échange de plus de deux heures, le Ministre des PTNTIC meut par l’enthousiasme et l’implication des acteurs du numérique à travailler pour le développement de la RDC, a rassuré que les portes de son cabinet seront toujours ouvertes et que cet exercice s’inscrira dans les habitudes de la nouvelle équipe.
    Le Réseau des Acteurs du Numérique a déposé à son Excellence une note technique détaillant les grands.